Après avoir commencé à jouer de la musique de danse bretonne et de la musique irlandaise au violon, je suis passé à l'accordéon diatonique, en commençant par l'accordéon le plus standard (sol-do). Mais les limites de cet instrument sont vite apparues : obligation de transposer la plupart des morceaux (impossibilité de jouer en ré sur un tel accordéon), changements de tonalité, etc.

Je suis ensuite passé à l'accordéon diatonique accordé à l'irlandaise. Quel instrument choisir ? Dans la plupart des groupes (Danu, Dervish, ...), l'accordéoniste jouait en do#-ré. Mais la plupart des musiciens irlandais, dès leur plus jeune âge, apprennent sur un accordéon si-do. Le jeu sur un si-do est réputé plus proche de celui du violon, plus souple, plus délié. Et puis, après avoir vu un accordéoniste de Riverdance jouer sur un do#-ré de façon extrêmement rythmée et même sportive (nombre époustouflant de poussés-tirés), j'ai opté pour un si-do !

Je joue en autodidacte, à mon rythme, en écoutant des CD et en regardant des musiciens, notamment sur internet. Un stage de quatre jours à Tocane St-Apre, en 2011, m'a aussi permis de découvrir certaines techniques, dans un environnement très sympathique où stagiaires et musiciens réputés se côtoient simplement et convivialement.

J'accompagne mes enregistrements de quelques accords de guitare, de piano électronique et de quelques arrangements avec un clavier micro korg. J'enregistre sur un Zoom R16 et j'importe les pistes sur un logiciel, ce qui permet de mettre un peu de reverb.

Ces maquettes sont très rustiques, mais l'essentiel est le plaisir pris à jouer et à partager un répertoire !

 

P1000208 1

Donkey reel (au violon), 1977

Date de dernière mise à jour : 31/12/2017